CONGRÈS DE LONDRES SUR LES RADIATIONS NUCLÉAIRES, LE CONTRÔLE ET LA SANTÉ

REGARDER LE CONTENU >>
CONGRÈS DE LONDRES SUR LES RADIATIONS NUCLÉAIRES, LE CONTRÔLE ET LA SANTÉ
de L. Ron Hubbard
Séries de conférences
TARIF : 190,00 €
PORT PAYÉ
Quantité :   


AJOUTER AU PANIER >>
SÉLECTIONNER LA LANGUE:
Castilian (Español (España)), Chinese Traditional (中文 (台灣)), Danish (Dansk), Dutch (Nederlands), English (English), French (Français), German (Deutsch), Greek (Ελληνικά), Hebrew (עברית),...
Castilian (Español (España)), Chinese Traditional (中文 (台灣)), Danish (Dansk), Dutch (Nederlands), English (English), French (Français), German (Deutsch), Greek (Ελληνικά), Hebrew (עברית), Hungarian (Magyar), Italian (Italiano), Japanese (日本語), Norwegian (Norsk), Portuguese (Português), Russian (Русский), Spanish (Español), Swedish (Svenska)


RÉSUMÉ

Un congrès si important qu’il eut lieu au Hall de Londres. Ayant déjà obtenu les premiers résultats de sa recherche, avec des solutions sûres pour résoudre les effets immédiats des radiations, L. Ron Hubbard continua sa recherche à une allure encore plus effrénée. En effet dans les trois mois qui s’écoulèrent entre les congrès, il ne donna pas moins de 83 conférences, donnant personnellement deux cours d’instruction clinique avancée pour auditeurs. Et ce que cette recherche a révélé était non seulement la réponse universelle aux radiations mais aussi un point technique important qui passe jusqu’à aujourd’hui pour être le moyen d’atteindre chaque cas : le Contrôle, la Communication et l’Avoir (CCH). C’est un trio que L. Ron Hubbard décrivit comme ayant la même importance que l’Affinité, la Réalité et la Communication (ARC) et, quand on l’appliquait, il pouvait résoudre les problèmes de l’Homme avec une simplicité qui n’est pas exagérée. Au cœur de ce congrès se trouve la trilogie concluante des conférences de L. Ron Hubbard sur les radiations — des conférences tellement révolutionnaires que des exemplaires furent immédiatement demandés par des membres du Parlement et qu’elles constituent la base du livre Tout sur les radiations.

DESCRIPTION COMPLÈTE

Le vrai problème auquel nous faisons face aujourd’hui n’est pas le contrôle des gouvernements incapables d’enrayer les essais et les radiations, mais comment continuer à contenir une population qui finira peut-être par être fatiguée de vivre ou par sombrer dans une hystérie et se révolter, devenant impossible à maîtriser. — L. Ron Hubbard

Seulement quatre mois auparavant, L. Ron Hubbard avait tenu un premier congrès sur les radiations à Washington, durant lequel il avait exposé des solutions immédiatement applicables aux effets des radiations sur les gens. Mais cela n’avait nullement mis fin à son travail de recherche mené pour résoudre ces questions d’intérêt absolument mondial.

C’était en 1957. Les propagandistes des États-Unis et leurs homologues soviétiques se vantaient d’avoir des arsenaux nucléaires comptant assez de mégatonnes pour oblitérer toute chose vivante dans l’hémisphère Nord (à quelques espèces robustes d’insectes ou d’arbustes près). Le mot d’ordre était propagande.

Car plus L. Ron Hubbard cherchait, plus il confirmait que :

« Lorsqu’on parle de radiations, on ne parle que d’une chose, de restimulation. On ne parle pas d’autre chose que de réaction mentale. »

Cela ne voulait pas dire que lâcher une bombe atomique sur une ville ne serait pas dévastateur. Mais ce qui était devenu de plus en plus clair était qu’une arme illimitée contre laquelle on ne pouvait opposer aucune défense posait un tout autre type de danger. La simple peur de son utilisation, le mystère créé par ses effets pouvaient non seulement rendre les gens malades en les restimulant, mais ils pouvaient aussi engendrer une hystérie collective. C’est là que résidait le véritable problème… un problème d’envergure.

Ce fut le sujet essentiel des recherches de L. Ron Hubbard sur les radiations, de janvier à mars, recherches qu’il mena plus intensivement que jamais. Durant cette période, il supervisa aussi personnellement deux cours d’instruction clinique avancée, travaillant directement avec les étudiants et donnant 83 conférences d’instruction pour auditeurs.

Quand le congrès eut lieu le 12 avril 1957, il se concentra sur les résultats de ces recherches. Une fois de plus, l’emplacement de ce congrès était entièrement approprié : le Royal Empire Society Hall de Londres. La Scientologie et le monde ne seraient jamais plus les mêmes.

Tout commença quand L. Ron Hubbard annonça une nouvelle étape technique importante : Contrôle, Communication et Avoir, ou CCH (Control, Communication, Havingness en anglais). Comme il le dit d’abord à son auditoire, c’est un trio aussi important que l’ARC et qui s’applique tout aussi largement :

« C’est fabuleux. La simplicité avec laquelle on peut résoudre les problèmes de l’Homme avec ces trois facteurs ne peut pas être exagérée, même par moi. Et ce n’est pas peu dire. »

En fait, l’application de cette technique était une telle percée que dans sa déclaration suivante, L. Ron Hubbard donna même une nouvelle définition de ce qu’est un scientologue.

Quant à ce que les CCH signifiaient pour l’avenir de la Scientologie : non seulement ils forment la technologie essentielle qui permet d’atteindre tous les cas, ils rendent aussi possible à chaque cas de monter tout en haut du Pont, mais il allait être nécessaire de développer un tout nouveau type d’exercice pour enseigner aux auditeurs à donner ces CCH, exercices qui sont appliqués de nos jours quasiment dans toute audition.

De plus, il y avait tout ce que ces facteurs du Contrôle, de la Communication et de l’Avoir représentaient pour la sauvegarde de cette Terre, et que L. Ron Hubbard décrivit dans sa trilogie définitive de conférences sur les radiations — une série dans une série — et qui comprenait un résumé de ses découvertes, considérées si importantes que des membres du Parlement demandèrent immédiatement des transcriptions et qu’elles furent utilisées plus tard pour former le cœur du livre Tout sur les Radiations.

Pour résumer le contenu de ce congrès qui concerne la sauvegarde totale de cette planète, il s’agit pour le moins d’une technologie qui met fin à la cruauté de l’Homme envers l’Homme et crée une meilleure civilisation sur cette Terre.

CONGRÈS DE LONDRES SUR LES RADIATIONS NUCLÉAIRES, LE CONTRÔLE ET LA SANTÉ
TARIF : 190,00 €
PORT PAYÉ
Quantité :   

AJOUTER AU PANIER >>
Votre montant 190,00 €
PORT PAYÉ
Quantité :    
AJOUTER AU PANIER >>