The Advanced Clinical Course Lectures

Les conférences des cours d’instruction clinique avancée

C’est en terminant le cours de doctorat de Philadelphie, Scientologie 8-8008 et les Facteurs que L. Ron Hubbard avait découvert les potentiels du thétan opérant et la route permettant d’y parvenir. Mais peu importe les hauteurs qu’il avait maintenant atteintes, sa prochaine étape de recherche et de développement allait s’avérer bien plus importante encore. Il s’agissait spécifiquement de l’amélioration et de la simplification des procédures et des procédés jusqu’à ce qu’ils puissent être appliqués par n’importe quel auditeur afin que chaque être puisse atteindre ces potentialités.

À cet effet, il établit huit bureaux aux deuxième et troisième étages du 726 rue Cooper à Camden, dans le New Jersey. Ces bureaux étaient destinés à délivrer ce qui s’appelait à l’origine un cours spécial de technique avancée. En fait, c’était un cours si spécial que malgré l’avalanche de candidats, seulement les douze meilleurs auditeurs dans le monde avaient été choisis pour participer — choisis par Ron lui-même.

Et ce fut en ce jour historique d’octobre 1953 que Ron donna la conférence d’ouverture du tout premier cours d’instruction clinique avancée. Au cours des six semaines suivantes, il enseigna aux auditeurs ses découvertes décisives sur l’extériorisation et sa relation entre celle-ci et le fait de redonner aux êtres leur état natif. Détaillant sa théorie et ses aspects mécaniques exacts, ainsi que son application, L. Ron Hubbard expliqua clairement que l’extériorisation n’est pas un procédé, mais une condition normale qui est restaurée à chaque préclair.

Mais ce n’était pas tout car cela même fut aussi ce qui rendit le cours d’instruction clinique avancée aussi célèbre. L. Ron Hubbard avait ouvert un centre de consultation sur les lieux mêmes et pendant tout l’ACC — et sous sa surveillance directe — les étudiants auditaient des préclairs s’étendant de la nouvelle personne n’ayant aucune connaissance préalable de la Scientologie aux cas les plus « impossibles ». Le but : fournir à Ron un terrain où tester la recherche et où affiner davantage, non seulement ses techniques d’audition et ses procédés, mais aussi la formation des auditeurs. Et c’était précisément de cette façon que Ron allait découvrir les moyens de sonder les plus grandes profondeurs de l’aberration humaine et de la résoudre de telle façon que la technologie pouvait être largement appliquée pour le bénéfice de chacun.

C’est également là que commence l’histoire qui allait se développer au cours de l’année suivante. Car malgré le fait que le cours d’instruction clinique avancée était déjà en route (et aussi malgré l’insistance de Ron à former seulement quelques auditeurs sélectionnés) les auditeurs dans le monde entier ne se contentaient plus de « poser leur candidature » — ils demandaient d’y participer. La façon dont L. Ron Hubbard y répondit fait maintenant partie de l’histoire : pas moins de huit cours d’instruction clinique avancée différents sortirent dans les 12 mois suivants, comportant plus de 500 conférences, et qui allaient mener à la route vers l’aptitude d’OT extérieur, décrite dans La création des aptitudes humaines.

Cependant le travail de Ron n’était pas achevé. En effet, s’il avait codifié la route qui était la Scientologie, il devait toujours trouver les moyens qui permettraient à n’importe quel préclair de la suivre. Comme L. Ron Hubbard l’a écrit plus tard :

« Cherchant à les appliquer pleinement aux autres et à faire qu’ils puissent atteindre leur potentiel, il fut nécessaire de codifier ces matériaux et de développer des procédés pour eux. »

Et c’est ce qui poussa L. Ron Hubbard à faire toutes ses recherches et développements avec les ACC qui suivirent. De Phoenix à Washington, de Londres à Saint Hill, de Melbourne à Johannesburg — chaque ACC dupliquait le modèle du premier, car L. Ron Hubbard travaillait avec un auditeur après l’autre et un préclair après l’autre. À cet égard, les conférences des ACC de Ron n’étaient que le reflet du rythme journalier pour ne pas dire continuel de ses découvertes. Car si tous les nouveaux jalons étaient annoncés aux scientologues lors des congrès, les ACC consécutifs donnaient tous les pourquoi et les comment qui permettaient de les appliquer :

  • Les procédés objectifs — les centaines de différents procédés qui composent la technologie monumentale essentielle pour sauver chaque être et lui rendre l’infinité de son avenir ;
  • L’audition de groupe — LRH enseigna presque tout un ACC en ne donnant que de l’audition de groupe aux participants — pas moins de 48 séances sur des sujets comprenant l’imagination, changer d’idée, l’extériorisation et la possession ;
  • Le processing de l’état d’être — des procédés permettant à un préclair d’être ou de ne pas être quoi que ce soit ;
  • La formule de la communication — la théorie, les formules et les procédés sous-jacents, avec l’accent mis sur l’application des auditeurs ;
  • Les postulats et les décisionsdes procédés pour rendre au préclair l’aptitude à altérer, changer ou déplacer des données stables et la technologie pour rendre à quelqu’un son sens des valeurs morales, sa décence, son état d’être et son avenir en réhabilitant son pouvoir de choix ;
  • Les jeuxcomment un jeu se compose de distinctivité et d’obstacles, d’extériorisation et d’avoir et toute la technologie sur la façon d’améliorer l’aptitude du préclair à jouer un jeu ;
  • Les CCHune percée technique qui a la même importance que la découverte de l’ARC. Les CCH qui constituaient une nouvelle étape simplifiée pour accéder à chaque cas ont trouvé immédiatement leur place sur la route menant à l’état de Clair et d’OT ;
  • Les exercices d’entraînementpuisant dans les découvertes mêmes des CCH, LRH a développé la première technologie sur la confrontation. Voici tout le contexte des TR de l’enseignement supérieur et les moyens d’apprendre les TR aux autres. Ici, vous avez aussi les instructions personnelles de LRH dans les TR et les CCH, révélant les principes fondamentaux qui permettent de comprendre comment et pourquoi ils marchent ;
  • La coaudition de HASelle utilise la découverte de l’audition muselée et contient le savoir-faire administratif et technique pour accomplir la mise au clair de la planète ;
  • La responsabilité : la technologie des overts et retenuesles découvertes qui non seulement fournissent énormément de solutions pour résoudre des problèmes de la vie en général, mais qui font aussi disparaître les obstacles qui empêchent les gains de cas et qui rendent possible, pour la première fois, d’atteindre l’état d’OT de façon stable ;
  • Les procédés de pré-séancenon seulement des procédés et des procédures pour mettre n’importe qui en-séance, mais qui fournissent un nouvel outil puissant en dissémination qui ranime l’intérêt d’une personne pour la vie.

Voici la chronologie importante de la recherche et du développement de L. Ron Hubbard qui n’a jamais été disponible auparavant : chaque conférence, chaque publication, chaque procédé. Voici aussi la réalisation du but longtemps recherché de la connaissance totale. Non seulement parce que nous possédons toute la connaissance mais aussi parce que le fait que cela constitue un tout — présenté dans l’ordre des découvertes — la facilité avec laquelle étudié et dupliqué ces matériaux a augmenté comme jamais auparavant. Sans aucune omission, vous obtenez une totale compréhension.

Comme L. Ron Hubbard l’a lui-même observé :

« Ces bandes fournissent le seul parcours existant au jour le jour, semaine après semaine, des progrès de la recherche en Dianétique et en Scientologie. Elles frayaient un chemin depuis l’ignorance totale du sujet jusqu’à aujourd’hui. L’Homme ne savait rien au sujet du mental quand tout a commencé et nous sommes aujourd’hui exactement là où nous en sommes. Et ces bandes ont été les étapes importantes sur la voie de sortie. »

C’est pourquoi L. Ron Hubbard a toujours rêvé qu’un jour il existerait des ressources et une technologie pour mettre ces conférences à la disposition de tous. Ce jour est arrivé. Et pour la première fois, vous pouvez toutes les avoir.